Glossaire

Antioxydants: substances censées être en mesure de contrecarrer les effets nocifs d'éléments chimiques hautement réactifs (appelés radicaux libres) sur les tissus du corps humain.

Autopsie: intervention chirurgicale réalisée sur une personne décédée pour déterminer la cause de son décès.

Biopsie de la prostate: procédure permettant de diagnostiquer un cancer de la prostate. Des échantillons de tissu sont prélevés dans prostate à l'aide d'une aiguille. Ces échantillons sont ensuite examinés par un pathologiste pour rechercher la présence de cellules cancéreuses.

Brachythérapie: traitement du cancer au cours duquel des rayons sont envoyés sur le tissu cancéreux de la prostate grâce au positionnement de petits implants radioactifs en contact direct avec les cellules cancéreuses.

Cancer: maladie caractérisée par une croissance incontrôlée et anormale des cellules.

Cancer de l'ovaire : se produit lorsque les cellules de l'ovaire se multiplient de façon incontrôlée et anormale. Il peut s’étendre à toutes les autres parties de l'organisme. Les femmes possèdent deux ovaires, un de chaque côté du corps et ils font partie du système reproducteur responsable de la production d'ovules.

Cancer de la peau sans présence de mélanome: type de cancer le plus courant. Il n'implique pas les mélanocytes (pigments produisant les cellules de la peau).

Cancer de la prostate: se produit lorsque les cellules de la prostate se multiplient de façon incontrôlée et anormale. Il peut s’étendre à toutes les autres parties de l'organisme.

Cancer de la prostate agressif: cancer de la prostate à développement rapide.

Cancer de la prostate latent (indolent): cancer de la glande prostatique au développement lent qui n'entraîne jamais de symptômes cliniques ou de réduction de la durée de vie.

Cancer de l'utérus (connu également sous le nom de cancer endométrial ou utérin): croissance incontrôlée et anormale des cellules de l'utérus.

Cancer sporadique : cancer qui survient suite à des mutations génétiques spontanées (et non à cause de mutations génétiques héritées). La majorité des cancers est du type sporadique.

Chimioprévention: utilisation de substances (naturelles ou synthétiques) en vue d’essayer de prévenir, de retarder le développement ou la réapparition du cancer.

Chromosomes: unités héritées sous la forme de petits groupes de plusieurs ensembles d’instructions appelés gènes (ces gènes commandent la croissance et le développement de l'organisme). Toutes les cellules humaines à l'exception des spermatozoïdes et des ovules contiennent 23 paires de chromosomes – 46 chromosomes au total. De chacune de ces paires de chromosomes, nous héritons d'un chromosome de notre mère et d'un chromosome de notre père.

Dépistage du cancer de la prostate: test diagnostic pour détecter le cancer de la prostate. Les tests de dépistage peuvent être utilisés pour diagnostiquer un cancer avant l'apparition des symptômes.

Di-hydrotestostérone: hormone semblable à la testostérone.

Facteurs de croissance analogues à l’insuline (IGFs): petites molécules, semblables dans leur structure à l'insuline, produites par différents organes du corps. Ces molécules jouent un rôle dans le fonctionnement normal de l’organisme mais sont aussi connues pour jouer un rôle dans le développement du cancer en stimulant la division cellulaire et en évitant la mort cellulaire.

Facteurs de risque: facteurs connus pour augmenter les risques d'un individu de développer une maladie spécifique.

Ganglions lymphatiques: organes du système lymphatique en forme de haricot. Ils sont importants pour la filtration des liquides organiques. Ils stockent également les globules blancs (lymphocytes) qui font partie du système immunitaire de l'organisme pour combattre les maladies.

Gènes: jeux d'instructions génétiques, hérités de nos parents, qui contrôlent le développement et le comportement de notre organisme. Ces instructions se présentent sous la forme d’un long brin d’ADN (composé chimique) disposé d'une manière précise pour former un code spécifique (– la séquence codante d'un gène). La plupart des gènes contiennent les informations pour réaliser une protéine spécifique.

Gènes de prédisposition au cancer du sein: gènes qui normalement protègent contre le cancer mais qui, lorsqu'ils sont endommagés/ont subi une mutation, entraînent un risque plus élevé de développer un cancer du sein, de l'ovaire ou de la prostate (appelés BRCA1 et BRCA2).

Généticien: médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement des individus touchés par des maladies se développant dans un contexte génétique.

Hormone: message chimique, produit par l'organisme, qui régule la fonction d'un ou des organes ou d'une ou des cellules de cet organisme.

Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP): augmentation non cancéreuse du volume de la glande prostatique qui provoque une obstruction par la prostate de la vessie et/ou de l'urètre (le canal qui transporte l'urine de la vessie pour l'évacuer à l'extérieur), affectant le débit urinaire.

Impuissance: impossibilité d'atteindre ou de maintenir une érection.

Incidence du cancer de la prostate: nombre de personnes pour lesquelles on diagnostique un cancer de la prostate chaque année.

Incontinence urinaire: impossibilité de contrôler l'urine.

Lycopène: pigment rouge trouvé dans certains fruits. Il est particulièrement présent dans les tomates.

Mortalité liée au cancer de la prostate: nombre de personnes qui décèdent d'un cancer de la prostate chaque année.

Mutation génétique: variation dans la structure d'un gène.

Néoplasie intra-épithéliale prostatique (PIN) : si, sur la biopsie, les cellules bordant les canaux de la prostate s'avèrent anormales, une PIN (néoplasie intra-épithéliale prostatique) est révélée. Une PIN n'est pas considérée comme une maladie et ne nécessite donc pas de traitement. Il existe deux formes de PIN, de haut et de bas grade, et un urologue considère souvent qu'il est nécessaire de poursuivre les examens si le patient est porteur de lésions PIN de haut grade. Les lésions PIN peuvent de temps à autre évoluer vers un cancer de la prostate.

Oncologue: médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement du cancer.

Prédispositions héréditaires: risque accru de développer une maladie, risque transmis par nos parents par le biais de mutations génétiques permanentes.

Prostate (glande): glande présente uniquement chez les hommes. A peu près de la taille d'une noix, elle se situe sous la vessie et devant le rectum. Elle entoure une partie de l'urètre, qui transporte l'urine de la vessie, et secrète un liquide épais qui forme une partie du sperme.

Prostatectomie: intervention chirurgicale pour retirer une partie ou l'intégralité de la glande prostatique.

Prostatite: inflammation de la glande prostatite.

PSA de référence: il existe différents niveaux de PSA selon les individus. Votre PSA de référence est le niveau normal de PSA dans votre sang.

Puberté : processus au cours duquel le corps atteint la maturité sexuelle grâce au développement des caractéristiques sexuelles secondaires. Chez les hommes, la puberté est caractérisée par : une croissance accélérée ; une croissance de l'abdomen, de la poitrine, du visage et des poils des aisselles; un accroissement de la largeur des épaules ; une modification de la voix ; une croissance du pénis, du scrotum et des testicules.

Radiothérapie: utilisation de rayonnements pour traiter la maladie.

Sélénium: élément minéral essentiel à une bonne nutrition, mais qui peut se révéler toxique à fortes doses. Les noix du Brésil et le foie sont des sources particulièrement riches en sélénium; mais on en trouve également dans les céréales, la viande, le poisson et les œufs.

Test d'antigène prostatique spécifique (PSA): le PSA est une protéine produite par la prostate et composant du sperme. Le test PSA est un simple test sanguin qui mesure le niveau total de PSA dans le sang. Si le volume de la prostate augmente suite à un cancer, la quantité de PSA produite par la prostate augmente également. Malheureusement, le test PSA n'est pas spécifique du cancer et les niveaux peuvent également augmenter si une personne souffre d'affections bénignes (non cancéreuses) de la prostate telles qu'une hyperplasie prostatique bénigne ou une prostatite.

Test génétique prédictif: type de test génétique utilisé pour confirmer si un individu est porteur ou non d'une mutation génétique identifiée dans sa famille. Le test implique la recherche d'une mutation identifié chez un autre membre de la famille à un endroit spécifique du gène.

Testicules: glandes reproductrices masculines. Elles se situent à l'extérieur du corps, dans le scrotum. Elles sont responsables de la production du sperme et des hormones masculines (y compris la testostérone).

Testostérone: hormone sexuelle masculine (ou androgène). Produite par les testicules, responsable du développement des caractéristiques sexuelles secondaires et de la production de sperme.

Ultrasons : ondes sonores de haute fréquence qui peuvent être appliquées à l’extérieur du corps pour visualiser des images des tissus internes du corps humain.

Urètre: canal qui transporte l'urine de la vessie vers le pénis pour l'évacuer à l'extérieur du corps.

Urologue: médecin spécialisé dans les maladies de l’appareil génito-urinaire et des voies urinaires.



Vasectomie: ablation d’une partie ou de l'intégralité des canaux déférents (canaux qui véhiculent le sperme des testicules vers l'urètre). Cette opération a pour conséquence une stérilité masculine.

Vitamine E: antioxydant présent dans les huiles végétales, les noix, les graines de tournesol, les germes de blé, les céréales, le poisson, le beurre d'arachide et les légumes verts.